Toanipics

Les mondes d'Anto

Le site est en complet chantier, et comme je dois rafraichir mes compétences en CMS de 10 ans, ça va prendre un peu de temps. Je vous remercie pour votre patience... et vous recommande mes comptes facebook et instagram en attendant.

J’ai décidé d’en faire des chroniques, et d’oser les partager avec vous, oui, vous derrière votre écran, qui avez appuyé sur « lire la suite » (quelle idée ! si vous aviez su…). Chroniques parce que la constance est mon chantier du moment, et que ça m’oblige. Apocalypse parce que c’est sincèrement mon état d’esprit du moment.

Il y a une montagne de choses dans ma tête, ça risque d’être désordonné, pardonnez-moi.

Disons qu’en cet été 2019, j’ai l’impression qu’une forme de conscience collective sur le « oh merde mais en fait, en vrai, c’est déjà trop tard » a pris forme. Je vis dans une bulle, comme tout le monde, mais disons, au moins dans la bulle. Mon éco-anxiété, tant que j’étais la seule de mon entourage à penser sérieusement apocalypse, je pouvais la gérer – c’est-à-dire vivre avec, faire pousser des enfants, aimer librement et planter un pommier (il revient, ce pommier, va falloir que le plante pour de bon). Ce qui n’est pas sans courage, ceux qui connaissent l’amie dépression comprendront.

En juillet 2019, je me suis pris violemment dans la figure que ce n’était plus possible. Je ne sais pas… comment vous faites, vous, avec ça ? Cela m’a abattue. Mais vraiment. Moralement, mentalement, physiquement. J’ai beaucoup dormi, pas mal pleuré aussi. Je me suis mise en colère contre ceux qui me disaient qu’il fallait que je me soigne – non en fait, il est parfaitement rationnel de déprimer à l’idée des 50 années qui viennent, c’est faire l’autruche qui est anormal. Mais faire peur, ça ne sert à rien. Et puis je n’ai pas envie de passer 50 ans à avoir peur. J’ai décidé d’aller au bout de la descente – nul ne parvient à l’aube sans passer par la nuit – et de laisser les étoiles s’aligner pour trouver quoi en faire. Je vais vite sur ce genre de chemin, je sais qu’on a du mal à me suivre. Mais j’ai bien envie que vous suiviez. J’ai bu un café avec une amie. Je vous raconterai. Et les chroniques sont nées.

Notez que le café, j’aurais pas dû. Je suis hyersensible à la caféine, du coup j’ai pas fermé l’oeil avant 5h du mat, laps de temps que mon pote Boris – celui que j’ai connu quand je militais à Europe-Ecologie, tous avec Eva, on se refait pas – a mis à profit pour publier un article sur la potentialité du mur dès 2027, ce qui n’a rien arrangé. Disons que je ce fut le creux et que les étoiles ont eu la gentillesse de s’aligner entre 5 et 7h, avant la tétée du matin.

Perso, ça me fait du bien d’écrire. J’espère que ça fera du bien à lire.

Du coup pour commencer, il faut comprendre comment ça marche dans la tête d’un.e hypersensible, hyperempathe, quand il/elle est conscient.e au quotidien que potentiellement, à la génération de ses petits-enfants, plus de la moitié des 8 milliards d’homo sapiens actuellement présents sur la planète pourraient avoir disparu. Et quand je dis la moitié je suis sympa. Parce qu’à +4 degrés, c’est 75% de l’humanité et à + 6 degrés…. personne n’a envie de savoir à quoi ressemble une crise à + 6 degrés.

Ne déprimez pas. Enfin si, si vous voulez, c’est fort utile. Mais, bref, c’est juste le point de départ. Dans ces chroniques, on va danser sous la pluie, et vivre avec le tonnerre en ligne de mire, je vous le promets.

Vivre avec l'écoanxiété

VICE donne la parole à des gens qui vivent l’écoanxiété, l’anxiété liée aux changements climatiques, qui cause un sentiment de profonde tristesse comparable au deuil.Lire plus : http://bit.ly/2UVI4Lt

Gepostet von VICE Québec am Freitag, 12. April 2019

-Anto

Lien original de la vidéo :

https://www.vice.com/fr/article/qv74kb/ils-souffrent-decoanxiete-et-cest-plutot-chiant

dessin_toanipics-10-au_trait

Que vos choix reflètent vos espoirs, et non vos peurs - Nelson Mandela ... et votre regard itou, parce qu'en ce moment on en a bien besoin - Ma Pomme

Contact Info

54 rue Fernand Rambert - 13190 Allauch - France

+33 6 88 39 60 84
contact@toanipics.fr

Horaires : sauvages et irréguliers. Essayez :)

Copyright thème ARK FRESHFACE ©  All Rights Reserved Copyright dessins : Boris Béalu aka Bobodesign